Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
bathcrew
Modérateurs
Messages : 725
Réputation : 4
Date d'inscription : 25/01/2010

Tutoriel comment choisir sa chaine de propulsion + lexique elec

le Ven 24 Juin - 14:01
Le tutoriel suivant est issu de l’expérience que j’ai pu aquérir de manière empirique. Il se peut que certaines choses soient approximatives ou incomplètes. Je ne suis pas électronicien, mais biologiste (ceci explique cela). Malgré tout, je pense que les bases permettant à un débutant d’éviter de transformer son modèle réduit en navette columbia sont là…Un peu de vocabulaire avant de commencer :

Concernant le moteur :
-KV : nombre de rotation du moteur par minute et par volt (sans hélice). A noter que ce chiffre n’est pas représentatif de la puissance du moteur. En général, plus le KV d’un moteur est élevé, plus l’hélice qui lui sera dédiée est petite. On gagne donc en vitesse ce que l’on perd en couple. Les moteurs à fort KV sont donc traditionnellement réservés aux racers et aux turbines.
Attention, ce chiffre et valable pour le moteur à vide. Pour avoir une idée réelle du régime de votre moteur une fois l’hélice montée, on considère approximativement que :

Régime du moteur = KV x volts x 3/4

-KC : constante de couple. Ce paramètre est nettement moins utilisé pour décrire un moteur…Oubliez ça.

-Inrunner et outrunner : On qualifie les moteurs outrunner de « cage tournante » (l’image parle d’elle-même) : le rotor est autour du stator. Ces moteurs disposent généralement d’un nombre de pôles et d’un couple plus élevés que les moteurs inrunner. Ces derniers sont par contre capables de vitesse plus élevées (plus de 7000tr/min/V pour certains).

-Entre-axe : qualifie l’écart entre les perçages prévus pour la fixation du moteur sur le couple moteur.

-Consommation : ampérage maximum que le moteur peut ingurgiter.

-Watts : puissance maximale développée par le moteur, que l’on décrit en puissance théorique par la formule :

W (watts) = I (en ampères consommés par le moteur) x V (voltage mesuré aux bornes de la lipo lors du test)

Il ne s’agit que d’une puissance consommée par le moteur, et non de la puissance restituée à l’hélice. Pour ce faire il faut tenir compte du rendement du moteur (souvent entre 70 et 90%), une partie de l’énergie étant transformée en chaleur et non en énergie mécanique.

Lipo :
-« S » : les lipos sont principalement décrites par leur nombre de S. Ce chiffre correspond au nombre de cellules, aussi appelées éléments, présentes et montées en séries dans le pack, et donc de la tension mesurable aux bornes. Chargé, un élément affiche une tension de 4,2 volts au repos. Mais en général la tension tend à baisser lorsque la lipo débite de l’ampérage. Par convention, on considère qu’une lipo 3S peut fournir une tension « utile » de 11,1V, une lipo 4S de 14,8V, etc…
A noter que vous trouverez parfois des notations du type 3S2P. Cette acronyme signifie que votre lipo possède 6 éléments, mais regroupés par 2 en parallèle (S pour série, P pour parallèle, simple non ?). La tension est donc identique à une batterie 3S(1P) classique, mais l’ampérage peut être nettement plus important.

-mAh : charge électrique (ou quantité d’électricité accumulée par la batterie), exprimée en milli Ampère par heure.

-« C » : caractérise le débit maximum de l’accu. En prenant la formule suivante :

Ampérage = C x mAh

Prenons un exemple concret, si votre lipo est une 1000 mAh en 20C, selon cette formule, elle est capable de délivrer 20A en continu.

-Impédance interne : ce paramètre est exprimé en ohm, et représente l'impédance parasite responsable de la chute de tension lors de la décharge et, par conséquent, limite le courant de décharge. Sa mesure requiert un appareillage spécialisé. La résistance interne, qui est la partie réelle de l'impédance, est par contre relativement simple à mesurer au moyen d'un voltmètre et d'un ampèremètre (voir de votre chargeur). C’est sur ce critère que les modélistes se basent pour évaluer l’état de santé de leurs accus en général. Pour faire simple, plus cette valeur est élevée, moins c’est bon pour votre accus.

Hélice : Elles sont en générale associée à deux valeurs. La première correspond au diamètre de l’hélice en pouce, la deuxième au pas de l’hélice. C'est la longueur d'avance théorique pour une rotation. Le pas de l'hélice peut être comparé au pas d'une vis par exemple.


Tout le monde est encore là ? On attaque les choses sérieuses.

Comment choisir sa chaine de propulsion (obligatoirement dans cet ordre !!!)
1 : choisir le moteur.
Il existe souvent des préconisations du constructeur vis-à-vis d’un modèle. En cherchant sur internet, vous trouverez sans doute des retours sur les forums également. Pas de recette magique, mais pour vous donner un ordre de grandeur :
-Motoplaneur, foamie léger : 100 watts par kilo
-Trainer: 150 watts par kilo
-Warbird, voltige douce : 180 à 220 watts par kilo
-Voltige musclée : 250 à 300 watts par kilo
-Racer, voltige 3D: 350 watts par kilo
-Jet à turbine: 400 watts par kilo
Il faut également tenir compte de : i) le KV du moteur selon l’utilisation que vous comptez faire du modèle (avez-vous besoin de couple ou de vitesse ?), ii) le voltage accepté par le moteur, qui bien souvent peut être utilisé avec plusieurs types de batteries (3S ou 4S par exemple, mais il faudra adapter l’hélice en conséquence).
Attention également au poids du moteur pour l’équilibrage, ainsi que de sa taille. N’oubliez pas que les cages tournantes par exemple demandent un peu de place pour pouvoir disposer les fils sans que ces derniers frottent contre la cage en rotation…

2 : Choisir l’hélice.
Hélas, pas de formule magique. Les constructeurs préconisent souvent un format d’hélice en fonction du voltage appliqué. Mais l’idéal est de disposer d’une pince ampèremétrique et d’un dispositif permettant de mesurer la traction. Il faut alors tester différentes hélices et déterminer le couple conso/traction afin de dégager un optimal. Rassurez-vous, de nombreux modélistes partagent leur expérience sur les forums. Une recherche sur la toile devrait vous fournir de précieuses indications.

3 Choix de l’ESC et de la batterie.
Arrivé à cette étape, vous avez choisi votre moteur et votre hélice et connaissez la consommation maximum de ce couple. Il est IMPERATIF de choisir un ESC capable d’encaisser au moins cet ampérage. On applique généralement un facteur de sécurité minimum de 10 à 15%. Exemple : votre moteur peut consommer 22A, il serait judicieux de choisir un ESC de 25A voir de 30 (je n'ai pas dit 60A!).
Attention, si ce critère n’est pas respecté, le risque à terme est de griller l’ESC. Sachant que cet organe assure bien souvent l’alimentation électrique de tout l’appareil… Pour les plus gros modèles, il est d’ailleurs vivement conseiller d’utiliser un « BEC externe ». L’alimentation du récepteur et des servos est alors assuré par ce BEC, qui peut être branché sur une batterie auxiliaire. En cas de défaillance au niveau de la chaine de propulsion, il est ainsi possible de garder le contrôle de l’appareil.
Le choix de la batterie est également crucial. Suivant la formule énoncée plus haut, Ampérage = C x mAh, vous devez en règle générale choisir une batterie capable de couvrir les besoins en électrons de votre moteur. Dans le cas contraire, sa durée de vie s’en ressentira, il se peut même que la lipo vous claque dans les pates (de panzani) lors de la charge ou en l’air.

4 : et non, ce n’est pas fini.

Une dernière chose importante, puisque vous avez consciencieusement choisi votre chaine de propulsion, il serait dommage de faire une erreur sur la dernière étape, très simple :
TOUTE RESISTANCE INUTILE EST A BANNIR !
Grosso merdo, les câbles et connecteurs doivent être optimisés pour ne pas chauffer et générer de résistance inutile, et on soigne les soudures évidemment s’il vous plait ! Les câbles sont souvent décrits par un critère exprimé en AWG (American Wire Gauge), qui reflète la section de ces derniers. Itou pour les connecteurs or ; globalement, les PK peuvent être utilisé en tenant compte des limitations suivantes :
PK de 6mm : <200A
PK de 4mm : <80A
PK de 3,5mm : <50A
PK de 2mm : <25A
2 règles impératives à respecter : les câbles doivent être les plus courts possible, et les fils rouges et noirs de la MÊME LONGUEUR !!

5 : Et maintenant, que vais-je faireeuuuh ?
Un seul mot : ventilation.
Il est crucial que les différents organes soient correctement ventilés pour ne pas surchauffer. Dans le cas des foamies où cette condition difficile, il est parfois intéressant de surdimensionner les composants afin d’éviter que ça chauffe.
avatar
Black-Raiser
Admin
Messages : 1916
Réputation : 72
Date d'inscription : 14/01/2010
Age : 39
Localisation : Ceyzériat
http://www.kilowattrc.com

Re: Tutoriel comment choisir sa chaine de propulsion + lexique elec

le Ven 24 Juin - 14:25
tableau de conversion agg > mm² ICI

t as juste oublié au debut de preciser a quoi correspond tes 3/4 dans la formule vitesse helice

3/4 c est env le rendement d un moteur brushless moyenne gamme soit 75%

les moteurs les plus perf avoisine les 92% !!

comparé a un moteur thermique qui meme preparé depasse rarement les 40%
ou les vieux moteurs a charbons 30-50%

vive le brushless avec pour seuls frottement les billes des roulements...
avatar
bathcrew
Modérateurs
Messages : 725
Réputation : 4
Date d'inscription : 25/01/2010

Re: Tutoriel comment choisir sa chaine de propulsion + lexique elec

le Ven 24 Juin - 15:13
Yop, c'est pas faux... Sans compter l'usure nettement moindre sur les brushless, on a pas perdu au change!
Invité
Invité

Re: Tutoriel comment choisir sa chaine de propulsion + lexique elec

le Ven 24 Juin - 19:56
Merci pour ce tuto et a Black pour la reponse directe dans mon post.Ca va bien m'aider..Je vais regarder tout mon matos ,acheté en "tout inclus" pour voir un peu les details.Le nouvel avion sera le geebee r3 hk.J'aimerai bien que ce soit un peu "musclé" ,sans devenir un truc exclusif.
Merci encore a vous deux
avatar
tomeul
Messages : 158
Réputation : 3
Date d'inscription : 05/02/2010

Re: Tutoriel comment choisir sa chaine de propulsion + lexique elec

le Ven 24 Juin - 21:30
Ouahaa il y en a dans la tete de bathcrew Wink Bravo
ce sujet mériterait d'être épinglé
Contenu sponsorisé

Re: Tutoriel comment choisir sa chaine de propulsion + lexique elec

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum